Tiamat Stellantis batterie sodium-ion

Via son fonds de capital-risque, Stellantis va prendre une participation dans Tiamat, une société basée en France qui développe et commercialise des batteries sodium-ion. Pour mémoire, cette technologie offre un stockage d’énergie plus efficient que celle lithium-ion largement utilisée dans l’automobile. Outre son coût avantageux par kilowattheure, elle ne contient ni lithium ni cobalt. Un atout. En effet, le sodium, disponible en abondance, permet de sécuriser les approvisionnements en matières premières. Selon Stellantis, Tiamat reste le seul au monde à avoir récemment commercialisé une technologie sodium-ion dans un produit électrifié.

Stellantis et Tiamat : le sodium-ion en alternative au lithium-ion

« L’exploration de nouvelles options pour des batteries utilisant des matières premières largement disponibles est un élément clé de nos ambitions dans le cadre du plan stratégique Dare Forward 2030. Lequel nous permettra de parvenir à un bilan carbone net zéro d’ici 2038 », a commenté Ned Curic, directeur de l’ingénierie et de la technologie chez Stellantis.

Ainsi, grâce aux investissements de Stellantis, Tiamat pourrait lancer la construction d’une usine de batteries sodium-ion en France. Celle-ci se destinera d’abord aux outillages électriques et aux applications de stockage stationnaire, avant de s’appliquer aux véhicules électriques. Enfin, Stellantis investit également dans les batteries à électrolyte solide avec Factorial Energy et la chimie lithium-soufre avec Lyten Inc.

Roman Scobeltzine



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Roman Scobeltzine pour Floauto.com