Le réseaux d’entretien et de réparation renforcent leur maillage soit par la création de succursales, soit par des contrats de franchise, bien souvent les deux à la fois. L’ouverture de succursales offre deux avantages majeurs : pouvoir faire appliquer, uniformément en local, des décisions prises à l’échelle nationale, avec des prestations et des tarifs cohérents. Mais cette démarche coûte cher.

La franchise, pour plus économique qu’elle soit, offre aussi d’autres avantages. « Elle permet une grande rapidité en termes de développement, avance Laurent Proust, président de Bestdrive. Elle confère aussi une grande capacité pour recruter des…

Le réseaux d’entretien et de réparation renforcent leur maillage soit par la création de succursales, soit par des contrats de franchise, bien souvent les deux à la fois. L’ouverture de succursales offre deux avantages majeurs : pouvoir faire appliquer, uniformément en local, des décisions prises à l’échelle nationale, avec des prestations et des tarifs cohérents. Mais cette démarche coûte cher.

La franchise, pour plus économique qu’elle soit, offre aussi d’autres avantages. « Elle permet une grande rapidité en termes de développement, avance Laurent Proust, président de Bestdrive. Elle confère aussi une grande capacité pour recruter des clients. Les franchisés connaissent bien leur tissu économique local et peuvent donc recruter plus vite. » Un avantage certain dans un contexte où ce recrutement reste difficile dans tout le secteur de l’entretien et la réparation automobiles.

BestDrive poursuit donc l’extension de son réseau à la fois avec des succursales et des franchises. Sous cet angle, l’action la plus importante en 2022 reste l’annonce d’un partenariat avec le groupe Kertrucks, acteur important dans l’Ouest du pays, notamment en Bretagne, qui passe sous franchise BestDrive. « Sur les 230 points de vente de l’enseigne, une soixantaine est désormais sous franchise. Le réseau Eurotyre, qui fait comme BestDrive partie du regroupement Fleet Partner, est lui entièrement constitué de franchises, et plus axé sur les clients particuliers », précise Laurent Proust.

Un autre regroupement d’enseignes, Eurofleet, poursuit également l’extension de son maillage des réseaux d’entretien. « Nous avons déjà beaucoup de succursales Speedy et First Stop, commente Benjamin Filippi, directeur d’Eurofleet. Ce que nous avons analysé dans notre besoin de maillage, c’est la nécessité d’avoir des franchisés forts. » Aujourd’hui, Eurofleet regroupe 900 points de vente, et Fleet Partner, 750.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Hakim Remili pour Floauto.com