Ford Transit Courier

Le dernier Ford Transit Courier adopte une nouvelle plate-forme aux dimensions plus imposantes que la précédente : 2,69 m d’empattement et surtout 4,34 m de longueur (+ 18 cm). Et il montre ses muscles avec un grand capot plat, une large calandre et de grands phares qui remontent sur les ailes. Les arches de roue sont aussi très marquées, ce qui assoit la fourgonnette sur la route et renforce son aspect robuste. Plus grand, ce VU offre davantage d’espace à bord et le volume utile gagne 0,5 m3, à 2,9 m3 – de quoi accueillir des Europalettes. Mais avec 500 à 680 kg de charge utile, il pourrait mieux faire. Autre bémol, l’étroitesse de la porte latérale coulissante, avec seulement 528 mm d’ouverture.

En revanche, on peut oublier la cabine de conduite réduite : deux personnes sont maintenant à l’aise dans un environnement plus flatteur, en dépit du plastique dur omniprésent. Et la planche de bord est très réussie, malgré les espaces de rangement peu nombreux. Mention spéciale pour l’emplacement pour documents à droite de la console centrale.

De son côté, le tableau de bord numérique est agréablement complété par l’écran tactile central du Sync 4. Compatible Android et AppleCar Play, ce système multimédia très réactif est facile à appréhender. À l’opposé, les commandes tactiles du système de climatisation sur l’écran central restent moins pratiques que de classiques boutons. Le Transit Courier offre aussi de très nombreux systèmes de sécurité et d’aides à la conduite : maintien dans la ligne, alerte de présence dans l’angle mort, régulateur adaptatif, alerte de freinage d’urgence, etc.

D’abord l’essence et le diesel

En attendant le 100 % électrique en 2025, le Transit Courier aligne en essence le 1.0 EcoBoost en 100 ou 125 ch, et en diesel le 1.5 EcoBlue de 100 ch. Cet 1.0 Ecoboost distille un bel agrément de conduite, mais le 1.5 Ecoblue devrait conserver les faveurs des professionnels. Un moteur qui fait preuve de bonne volonté, même s’il reste trop présent dans l’habitacle. Autre défaut : une suspension très ferme. Parfaitement calibrée sur voie express et autoroute, elle génère de nombreuses remontées sur route et en ville, là où le Transit Courier est appelé à évoluer. Quant à la boîte de vitesse à sixrapports, elle ne permet pas de profiter du frein moteur avec des rapports trop longs afin de limiter la consommation.

Disponible en finitions Ambiente, Trend, Limited et Active, ce Transit Courier débute à 20 100 euros HT en essence et 21 100 euros HT en diesel.

Ford Transit Courier 1.5 EcoBlue














Moteur 4-cyl. turbodiesel
Puissance maxi (ch) 100
Couple maxi (Nm) 250
Émissions de CO2 (g/km) 137 à 149
Vitesse maxi (km/h)
Poids à vide (kg) 1 481
Charge utile maxi (kg) 680
Masse totale autorisée (kg)
Volume utile (m3) 2,9
L x l x h (mm) 4 337 x 1 800 x 1 827
À partir de (€ HT) 21 100




Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Guillaume Geneste pour Floauto.com