Jos Scholman Vivaro-e Hydrogen
© Stellantis

Pionnière dans l’exploitation de véhicules à hydrogène, l’entreprise de BTP hollandaise Jos Scholman a commandé 16 nouveaux Vivaro-e Hydrogen. Avec ces utilitaires, Jos Scholman va agrandir sa flotte rassemblant déjà une trentaine de véhicules et engins à hydrogène (tracteurs et des pelles hydrauliques).

« Nous avons des véhicules à hydrogène dans notre flotte depuis 2019. Les Vivaro-e Hydrogen vont être utilisés pour le transport de petits équipements et les livraisons urbaines, précise Robert Scholman, co-dirigeant de Jos Scholman. Ces véhicules, alimentés par notre autoproduction d’hydrogène vert, participent à remplir nos objectifs en matière de développement durable. »

Des véhicules alimentés en hydrogène « vert »

Pour leur alimentation, l’entreprise dispose en effet depuis quelques années d’une station de ravitaillement en hydrogène sur son site. Elle produit de l’hydrogène « vert » à partir d’un électrolyseur. Concrètement, le processus de production est alimenté en énergie issue de ressources renouvelables comme l’énergie solaire ou l’éolien.

Une autonomie théorique de 400 km

Les Vivaro-e hydrogène disposent « d’une autonomie de 400 km et peuvent être rechargés en cinq minutes environ, indique-t-on chez Stellantis. Sa technologie hydrogène compacte préserve la capacité de chargement du véhicule qui est de 5,3 à 6,1 m³ selon la version choisie. Il est disponible avec une longueur de 4,95 (version M) à 5,30 m (version L) et jusqu’à une tonne de charge utile. »

Cette commande d’Opel Vivaro-e Hydrogen de Jos Scholman « confirme la position de Stellantis comme leader de la production de masse de véhicules à hydrogène », estime Uwe Hochgeschurtz, directeur général de Stellantis pour l’Europe. Et ce contrat conforte aussi la stratégie du constructeur baptisée « Stellantis Dare Forward 2030 strategic plan », relève le PDG. Un plan dans lequel le constructeur s’est notamment engagé à garantir la mobilité durable de ses clients.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Frédéric Blin pour Floauto.com