Dream Energy
© Dream Energy et Union Nationale des Taxis

L’Union Nationale des Taxis, association défendant les intérêts des taxis, et Dream Energy ont signé un partenariat pour accompagner la transition énergétique des taxis, notamment sur la recharge, le 10 mai 2023. Objectif : « offrir un service de recharge ultra-rapide et bas carbone » à l’Union Nationale des Taxis. Cette association rassemble actuellement une flotte de plus de 4 000 taxis en France. Dans ce parc, 25 % des taxis seraient des véhicules électriques ou hybrides rechargeables, d’après les partenaires.

Rappelons que conformément à la réglementation en vigueur, les centrales de réservation à la tête d’au moins cent conducteurs devront mettre annuellement en circulation au moins 10 % de véhicules à faibles émissions dès 2024.

Une recharge rapide à tarif préférentiel et électricité renouvelable

Dans le cadre de ce partenariat, Dream Energy s’est notamment engagé à garantir aux adhérents de l’Union Nationale des Taxis des tarifs préférentiels de recharge en station, dès le 1er septembre 2023. Des montants de remises qui n’ont toutefois pas été communiqués.

« Grâce à des solutions concrètes adaptée au quotidien d’un taxi, le secteur du transport public particulier de personnes pourra ainsi prendre sa part dans la transition vers l’électromobilité », a commenté Rachid Boudjema, président de l’Union Nationale des taxis. En parallèle, Dream Energy proposera des formations et sensibilisations au véhicule électrique pour les chauffeurs de taxis.

Pour information, le réseau de Dream Energy dénombre « plus de 300 points de charge en France d’une puissance allant jusqu’à 300 kW, soit une recharge en près de 20 minutes ». Par ailleurs, l’opérateur prévoit le déploiement de « 200 super-chargeurs supplémentaires d’ici fin 2023. »

En outre, le fournisseur exploite 70 centrales hydrauliques et photovoltaïques installées sur le territoire français. Ainsi, « l’électricité renouvelable produite et fournie par Dream Energy alimente nos bornes. En analyse de cycle de vie, un véhicule électrique chargé avec de l’électricité renouvelable sourcée peut diviser son bilan carbone par trois, comparativement à un véhicule électrique chargé avec un mix électrique plus carboné », argumente Philippe Baudry, PDG de Dream Energy.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Julie Vénier pour Floauto.com