Opel Astra Electric
Ouverture des commandes pour l’Opel Astra Electric. (© Stellantis)

Opel sait judicieusement positionner son Astra Electric, avec un prix compétitif. Ainsi, son tarif débute à 40 990 euros TTC en finition d’accès à la gamme, alors que sa concurrente Peugeot e-308 démarre à 43 900 euros TTC en Allure, niveau 2 de finition. Près de 3 000 euros de différence, c’est beaucoup. D’autant plus que cette Opel Astra Electric se veut déjà très correctement équipée en sécurité et en confort. En finition GS, le tarif passe à 42 990 euros TTC. Les plus de cette finition GS : une climatisation automatique bi-zone, le siège conducteur certifié AGR, le plancher de coffre deux positions ou encore le régulateur de vitesse adaptatif avec freinage automatique d’urgence (via radar) et la vision panoramique à 360 ° pour se garer.

418 km d’autonomie pour l’Opel Astra Electric

Tout comme sa cousine e-308, l’Opel Astra Electric embarque le nouvel Emotors Nidec-Stellantis. Fabriqué en France, ce moteur développe 156 ch/260 Nm en crête, 109 ch/220 Nm en mode Normal par défaut au démarrage et 82 ch/180 Nm en mode Eco. À noter que le mode Eco accorde 20 km d’autonomie supplémentaire. Quant à l’autonomie maximale WLTP annoncée (mode Normal), elle atteint les 418 km, avec la batterie de 51 kWh utiles.

Encore un peu de patience

Pour mémoire, Opel a dévoilé cette Astra Electric il y a un an. Mais il faudra encore patienter jusqu’à début 2024 pour en prendre livraison. En effet, Stellantis donne la priorité à sa cousine e-308 dont les premières livraisons sont programmées pour novembre 2023. Pour leur part, les motorisations thermiques et hybrides rechargeables de l’Astra sont commercialisées depuis deux ans, en berline et en break Sports Tourer.

Jean-Christophe Lefèvre



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Jean-Christophe Lefèvre pour Floauto.com