pare brise essuie glace

A+Glass a navigué un peu à contre-courant lors de son dernier exercice fiscal. Sur un marché du vitrage qui ne cesse de baisser en volume et d’augmenter en valeur, l’entreprise toulousaine a vu son chiffre d’affaires stagner à quelque 100 millions d’euros, pour une croissance en volume de 8 %. La faute à un marché du véhicule neuf en difficulté. « Les mauvaises ventes de véhicules neufs se répercutent sur l’ensemble du marché, nous intervenons ainsi plus souvent sur des véhicules anciens », explique Marie-Pierre Tanugi de Jongh, présidente du directoire. Vrai pour les particuliers, ce constat ne s’applique pas ou peu aux flottes automobiles, « dont les véhicules ont souvent moins de trois ans », précise-t-elle.

Les flottes professionnelles représentent un quart environ du chiffre d’affaires de l’enseigne. Qui entend poursuivre ses efforts de séduction vis-à-vis de cette clientèle. Pour ce faire, A+Glass continue de renforcer son maillage du territoire français, aujourd’hui constitué de 500 centres, et compte en ouvrir une trentaine au cours de l’exercice 2023-2024 qui commence ce mois de septembre.

Les interventions mobiles d’A+Glass, en hausse en 2022-2023

L’exercice 2022-2023, échu fin août dernier, a été également marqué par une hausse sensible de l’activité d’intervention mobile d’A+Glass. En effet, « pas loin des deux tiers des interventions se font en pose mobile, constate Pierre Pérez, président du conseil de surveillance. Cette proportion était de 50 % environ en 2019 », ajoute ce responsable.

Cependant, les dirigeants du franchiseur nuancent cette progression. Et pour cause : l’évolution des prix du carburant, les difficultés rencontrées durant l’été par forte chaleur, constituent autant d’obstacles à la fois pour la rentabilité de cette activité et pour son exercice. De plus, côté particuliers, les assureurs promettent parfois dans leur contrat un droit à la pose mobile. Or, dans certains cas, cette pose n’est pas forcément possible. En revanche, A+Glass voit d’un bon œil les tours de parc préventifs. Ils permettent, entre autres, de renforcer le taux de réparation qui oscille entre 11 et 18 % selon les flottes.

Le numérique et la RSE, prioritaires

Enfin, A+Glass continue de renforcer ses priorités dont notamment la numérisation de ses processus. Ainsi, 60 % des rendez-vous sont désormais pris en ligne. Autre axe primordial pour l’enseigne : sa démarche RSE qui ne cesse de se développer. A+Glass travaille par exemple de plus en plus son sourcing : l’enseigne recherche des fournisseurs plus respectueux de l’environnement et privilégie les circuits courts. Bien sûr, cette démarche a un coût, « mais cela reste un choix, et un choix que l’ensemble de nos franchisés partage », affirme Marie-Pierre Tanugi de Jongh. A+ Glass a d’ailleurs reçu en 2021 une médaille d’or d’Ecovadis, son organisme certificateur, qui récompense ses efforts en matière de RSE.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Hakim Remili pour Floauto.com