Un véhicule à la carrosserie abîmée ou aux jantes rayées peut avoir du mal à trouver preneur. Mais lorsqu’un véhicule présente un état général satisfaisant, l’acheteur passera davantage sur un problème ponctuel et se laissera tenter plus facilement. « Parmi les pièges, nous pointons les véhicules accidentés. L’entreprise doit s’en séparer au plus vite, sans quoi la perte sera importante », recommande Alexandre Meyer, cofondateur de WeProov, spécialiste de l’inspection automobile. Autre défaut rédhibitoire sur le marché VO, les intérieurs très abîmés avec des tableaux de bord rayés et des sièges déchirés. Les réparateurs n’arrivent pas toujours…

Un véhicule à la carrosserie abîmée ou aux jantes rayées peut avoir du mal à trouver preneur. Mais lorsqu’un véhicule présente un état général satisfaisant, l’acheteur passera davantage sur un problème ponctuel et se laissera tenter plus facilement. « Parmi les pièges, nous pointons les véhicules accidentés. L’entreprise doit s’en séparer au plus vite, sans quoi la perte sera importante », recommande Alexandre Meyer, cofondateur de WeProov, spécialiste de l’inspection automobile. Autre défaut rédhibitoire sur le marché VO, les intérieurs très abîmés avec des tableaux de bord rayés et des sièges déchirés. Les réparateurs n’arrivent pas toujours à les récupérer et la cote s’effondre. « A contrario, à l’extérieur, tous les dégâts se rattrapent », reprend Alexandre Meyer.

Pour les carrosseries, WeProov collabore avec Dentmaster, spécialiste du débosselage sans peinture. WeProov a lancé son application d’inspection automobile en 2015, suivie en 2020 par WeProov Fleet pour les gestionnaires de flotte qui souhaitent suivre l’état de leurs véhicules afin d’anticiper la restitution en LLD. Disponible avec une application ou en ligne, WeProov Fleet guide l’utilisateur étape par étape pour faire un tour complet du véhicule avec des photos. WeProov milite pour une inspection du véhicule tous les deux à trois mois : le conducteur est alors obligé de le nettoyer et de passer l’aspirateur. Quand une voiture est propre, le collaborateur en prend davantage soin. Et le nombre des dommages diminue, tout comme la prime d’assurance. Avec WeProov Fleet, les entreprises qui fonctionnent en achat peuvent aussi déterminer la valeur de leurs véhicules sur le marché VO. Pour mémoire, la plate-forme de WeProov supervise 30 000 voitures dont 2 000 à 3 000 en achat. Il y a deux ans, ce dernier volume plafonnait à 500 véhicules.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Éric Gibory pour Floauto.com