Stellantis Ample
Stellantis expérimentera la solution de remplacement de batteries d’Ample. (© Stellantis)

Le groupe Stellantis a signé avec la société américaine Ample un accord de partenariat dans le domaine du remplacement express de batteries de véhicules électriques en stations. Une technologie qui avait suscité beaucoup d’espoir dans les années 2010 avec le projet Better Place, lancé par l’homme d’affaires Shai Agassi. Sans succès puisque les constructeurs n’avaient pas donné suite.

Cette solution, qui permet de remplacer la batterie de son véhicule électrique en cinq minutes et d’éviter ainsi les temps de recharge, refait surface aujourd’hui dans un contexte d’électrification intensive du marché. En effet, Stellantis a décidé d’intégrer la solution Modular Battery Swapping d’Ample dans certains véhicules du groupe. Ainsi, une opération pilote commencera en 2024 à Madrid, en Espagne, avec une flotte de cent Fiat 500e utilisées dans le cadre du service d’autopartage Free2move de Stellantis. Si l’expérience se révèle concluante, Stellantis pourrait déployer cette technologie sur d’autres plates-formes de véhicules et dans d’autres zones géographiques.

Une alternative à la recharge

La technologie d’Ample se veut une alternative à la recharge des batteries de véhicules électriques, à travers une expérience comparable à celle de faire un plein d’essence dans une station-service. Et pour cause : l’utilisateur doit se rendre dans une station Ample pour échanger sa batterie vide contre une pleine, et ce en quelques minutes. Les batteries modulaires proposées peuvent s’adapter à n’importe quel modèle électrique, assure Ample.

En outre, les stations peuvent s’alimenter en énergie renouvelable. De plus, toujours selon ce nouveau partenaire de Stellantis, l’installation de ces stations de remplacement de batteries dans les lieux publics ne demanderait que trois jours. En supprimant les temps de charge et donc d’immobilisation des véhicules électriques, la solution d’Ample devrait donc permettre une meilleure exploitation des flottes. Enfin, le service, disponible sur abonnement, devrait aussi générer des économies sur les coûts de détention par rapport à la recharge sur les IRVE.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Roman Scobeltzine pour Floauto.com