Thierry Calot est directeur de la gestion du parc roulant du Groupe Saint-Gobain France.

« Nous avons mis en place un logigramme et un questionnaire en ligne pour attribuer des motorisations en fonction des usages des collaborateurs. Nous attribuons ainsi un diesel à un collaborateur qui parcourt plus de 40 000 km annuels. Si ce grand rouleur est amené à circuler dans des ZFE-m, nous le basculons en essence. Nous attribuons aussi un véhicule essence pour un kilométrage annuel entre 30 000 et 40 000 km. Et nous proposons des modèles électriques aux collaborateurs parcourant moins de 30 000 km par an, mais cela dépend de la fréquence des…

Thierry Calot est directeur de la gestion du parc roulant du Groupe Saint-Gobain France.

« Nous avons mis en place un logigramme et un questionnaire en ligne pour attribuer des motorisations en fonction des usages des collaborateurs. Nous attribuons ainsi un diesel à un collaborateur qui parcourt plus de 40 000 km annuels. Si ce grand rouleur est amené à circuler dans des ZFE-m, nous le basculons en essence. Nous attribuons aussi un véhicule essence pour un kilométrage annuel entre 30 000 et 40 000 km. Et nous proposons des modèles électriques aux collaborateurs parcourant moins de 30 000 km par an, mais cela dépend de la fréquence des longs trajets et des possibilités de recharge. Si les collaborateurs parcourent plus de 200 km par jour, nous proposons alors plutôt un PHEV.

Un respect de la LOM

En 2022, le Groupe Saint-Gobain France a passé 3 275 commandes dont 1 766 diesel (54 %), 1 064 essences (32,5 %), 395 PHEV (12,1 %) et 49 électriques (1,5 %). Soit un total de 13,6 % de VFE. Nous avons donc respecté le quota de 10 % de VFE lors du renouvellement du parc en 2022, conformément à la LOM. Selon la LOM, les PHEV sont bien considérés comme des VFE, même si l’étude pointe qu’ils ne le devraient pas. Nos 1,5 % de véhicules électriques commandés cette année ne sont qu’un début. Il faut que nous fassions beaucoup plus cette année. Nous espérons atteindre un total de 25 % de VFE en 2023, soit environ un quart en électrique et le reste en hybride. Nous prévoyons ainsi de commander 19 % de véhicules PHEV et 6 % électriques.

Sur cette lancée, à fin 2023, un véhicule sur six du Groupe Saint-Gobain France sera un VFE. Nous visons à augmenter notre part de VFE dans la flotte d’environ dix points chaque année, pour atteindre 90 % de VFE en 2032. »



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

Julie Vénier pour Floauto.com