En avril 2021, le marché allemand a bondi de 90 %, à 229 650 immatriculations, mais ce volume mensuel reste 16 % inférieur à la moyenne d’avant-crise.

A l’image du marché français qui a bondi de 568,8 % en avril 2021, celui de nos voisins d’outre-Rhin a gagné 90 % pour ainsi totaliser 229 650 immatriculations selon les chiffres de la KBA, l’agence nationale de l’automobile.

Ce chiffre est toutefois à comparer à l’effondrement de l’activité au mois d’avril 2020 (-61,1 %) en lien avec la fermeture des concessions automobiles et des arrêts de production après l’éclatement de la première vague du Covid-19. Le niveau des ventes en avril 2021 reste encore de 19 % inférieur à ce qu’il était en avril 2019, avant la crise, et représente même “le deuxième plus faible volume en avril depuis la réunification de l’Allemagne“, souligne la fédération des constructeurs VDA. Le marché automobile allemand avait déjà connu sur les trois premiers mois de 2021 son pire début d’année depuis la réunification.



Pour lire l’article complet, rendez vous sur le site de l’auteur : Source de l’article

christophe.jaussaud@journalauto.com pour JournalAUTO